chargement en cours

Le Dôme : récit d'un paradoxe

Le Dôme c'est d'un côté une vaste salle qui accueille de grands événements. C'est aussi d'un autre côté une salle vieillissante, à l'acoustique très controversée. Récit d'un paradoxe.

Publié par Redac . le 11/11/2015
Le Dôme : récit d'un paradoxe

Deep Purple, Florence Foresti, Bharati, Disney sur Glace, Nekfeu,... côté programmation le Dôme a tout bon. Pour sa saison 2015/2016, la salle marseillaise se distingue une nouvelle fois par un programme aussi varié que qualitatif. Spectacles jeune public, rap, humour, variété,... il y en a pour tout le monde, pour tous les goûts.

Pourtant, si le Dôme de Marseille n'a plus rien à prouver côté choix artistiques, l'acoustique et l'état global du bâtiment font débat. Un paradoxe si l'on considère que la salle peut accueillir jusqu'à 8.500 spectateurs et a donc vocation à organiser de grands événements. Elle reçoit d'ailleurs depuis son inauguration en 1994, 300.000 spectateurs en moyenne par an.

"Une acoustique qui laisse à désirer"

Bien qu'on puisse constater une amélioration de ce point de vue, les spectateurs se plaignent régulièrement d'une mauvaise acoustique. "C'était bien, mais le son était pourri !", a-t-on pu entendre à la sortie du concert de Lenny Kravitz le 1er décembre 2014.  D'autres critiques de ce type pullulent sur les différents sites d'avis d'internautes. 

"Grande salle de spectacle sur Marseille inaugurée de mémoire en 1994, le Dôme dont l'architecture en forme de coupole fait parti de ces incontournables pour qui veut sortir voir des grands spectacles. Point négatif : acoustique discutable.", commentait ainsi un internaute sur le site Yelp en mars 2015.

Une spectatrice du spectacle Dirty Dancing déplorait quant à elle le prix du show, "inadmissible pour les raisons suivantes : Acoustique de mauvaise qualité (dialogues souvent incompréhensibles) (...)"

Outre le son souvent jugé mauvais, il y a l'état global du bâtiment. La salle vieillit mal et n'est pas restaurée, comme le constataient nos confrères de la Provence qui consacraient un article au lieu dans son édition du 16 septembre. Un coup de peinture pour rafraîchir le lieu, coûterait 1,4 millions d'euros. Faute de budget (ou de mobilisation ?), les travaux, ce n'est cependant pas pour demain. 

Pourtant il y a urgence ! Le Dôme n'est plus la seule salle à pouvoir accueillir de grands événements. Le Stade Vélodrome (bien que là encore l'acoustique soit à travailler pour les spectateurs en hauteur), a prouvé qu'il était adapté aux événements d'envergure avec la venue de Paul McCartney en juin dernier. La Ville d'Aix en Provence construit son Arena, dont la capacité d'accueil est similaire au Dôme. 

Combien de temps la salle marseillaise pourra-t-elle encore accueillir de grands artistes sans effectuer de travaux de rénovation ? Face à la concurrence, les spectateurs pourraient bouder un Dôme vétuste et à l'acoustique très controversée. A moins que ce ne soit la Ville qui décide finalement du sort de la salle marseillaise. Marsactu précisait dans un article du 28 octobre, que la ville de Marseille envisagerait bien la fermeture du Dôme. A suivre...

ma réaction
Festivals
Feux d'artifice
Expositions de l'été
Shopping nocturne
escapades au frais
Vamos à la playa
Festivités & animations
Des sorties en famille