chargement en cours

Frederic Mitterrand en visite dans le futur Théâtre Liberté.

Le ministre de la culture et de la communication était ce jeudi 12 avril à Toulon pour visiter en avant-première le Théâtre Liberté. L'inauguration est prévue à la rentrée.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 13/05/2011
Frederic Mitterrand en visite dans le futur Théâtre Liberté.

Le Théâtre Liberté sera bientôt prêt pour les trois coups. On règle les lumières, on installe les pupitres, les derniers coups de peinture sont donnés. Le nouvel écrin culturel de Toulon Provence Métropole sera livré à la rentrée 2011. Le Théâtre Liberté, associé au centre de Châteauvallon se partageront le label Scène Nationale. Frédéric Mitterrand était donc invité à découvrir de ses yeux ce nouvel établissement culturel. Il sera doté d'un budget de fonctionnement entre 4,5 et 5M€ assurés très largement par la ville et TPM. Bien plus qu'une simple visite de courtoisie, le passage du ministre était l'occasion de souligner que le théâtre compte sur un soutien financier de l'état pour lui permettre d'assurer son envergure de scène nationale. Le message est passé. « Ce n'est pas parce que je reste silencieux aux messages subliminaux distillés que je n'entends pas » a glissé le ministre. Si Frédéric Mitterrand n'a pas annoncé de chiffres, il a néanmoins souhaité rassurer Hubert Falco sur son intention de soutenir ses actions culturelles.

Les frères Berling aux commandes

Ce sont des enfants de Toulon et ils veulent que leur ville « ait un théâtre ultra-moderne, qui soit tourné vers l'avenir. (...) Le spectacle vivant s'y exprimera dans toutes ses composantes » explique Philippe Berling. Avec son frère Charles, les deux artistes s'investissent pleinement pour lancer la première saison dès la rentrée. Les portes du théâtre s'ouvriront officiellement pour les Journées du Patrimoine, le 17 septembre. Hubert Falco annonce que ce sera "une grande fête gratuite, le théâtre sera ouvert au plus grand nombre. Nous aurons en une journée un aperçu de toutes les saisons avec les différentes structures présentes : du théâtre, de la danse et de la musique." Les trois coups raisonneront réellement le 29 septembre avec la première représentation : L'art de la comédie d'Eduardo De Filippo, mise en scène de Philippe Berling. "une comédie sur les rapports des artistes avec le pouvoir". Tout un symbole.

Un théâtre polyvalent

Il ne reste plus rien de l'ancien cinéma Pathé. Les architectes Jean-Louis Duchier et Nicolas Pietra ont tout vidé, creusé un immense trou pour gagner de l'espace au plan vertical. « on a creusé pour pouvoir y loger la salle de répétition (150 places) et la salle de projection (146 places), et se donner les moyens d'avoir un grand volume pour faire un véritable théâtre ». La grande salle, dénommé Albert Camus, bénéficie de 703 places et de tous les équipements nécessaires pour justifier au plan technique ce label scène nationale : fosse d'orchestre, salles de répétition, loges, équipement numérique... Frédéric Mitterrand s'est dit impressionné par « cette architecture superbe, par l'entrée, la manière dont tout a été repensé, jusqu'à la beauté des matériaux qui sont utilisés. C'est une réussite architecturale exemplaire. » a t-il souligné.

La programmation de cette première saison sera dévoilée le 22 juin, mais on sait déjà que le théâtre proposera des « spectacles destinés à tous les publics, parmi lesquels des créations théâtrales, du théâtre musical, des concerts, de la danse, du cirque, ainsi que des séances dédiées aux arts numériques et au cinéma. » Sur chaque saison, le théâtre espère présenter « une cinquantaine de spectacles différents (..), soit plus d'une centaine de représentations, auxquels il convient d'ajouter les projections, débats, conférences. ».

JB Fontana