Connexion Requise
Connexion
rester connecté mot de passe oublié
Inscription
    • Messagerie
      Connectez-vous pour afficher vos messages.
    • Dernères pages consultées
    • Mes amis
Mon actu
Connectez-vous pour afficher vos événements et lieux favoris ainsi que vos messages.

Membre fondateur du Saian Supa Crew en 1997 (qui se sépare en 2007), Féfé se retrouve seul devant le micro et retrouve sa voix avec son premier album, « Jeune à le retraite », qui a bénéficié, entre autres, des de la collaboration du producteur de Gorillaz.

Dans cet opus, Féfé écrit, compose et invente des histoires qui le racontent. Le jeune rappeur devenu chanteur parle de lui en tant que fils et jeune père sur un son blues, soul et rock et à coups de grands cuivres, sa voix s’élève pour dire une réalité, celle de tous. Ce parfum musicale, fait de notes brutes et d’un son égratiné, lui a été transmis par un père mélomane, amoureux de tous les styles. La maison de son enfance en a alors été emplie de disques de la Motown, de funk, de Reggae et d’autres.

Ces tas de disques sont autant de trésors qui lui ont donné envie de « jouauter » (selon lui) d’un peu tous les instruments qui « jouaute » à l’oreille, à l’instinct.

Féfé avec un grand « F » comme Freestyle et « Fou-fou », ce qu’il démontre sur toutes les scènes qu’il écume soir après soir. Le jeune homme est un artiste artisanal jouant de ses propres beats, ses propres codes.

Autant dire que le temps de la retraite est loin.

Connectez-vous pour voir vos amis qui sont fans.
commenter
Mon commentaire
Pseudo
Ville
Email
(non diffusé)
Anti-spam merci de recopier ces caractères
Publié le 01/01/70