Connexion Requise
Connexion
rester connecté mot de passe oublié
Inscription
    • Messagerie
      Connectez-vous pour afficher vos messages.
    • Dernères pages consultées
    • Mes amis
Mon actu
Connectez-vous pour afficher vos événements et lieux favoris ainsi que vos messages.

Peter Von Poehl

"Tôt au tard", c'est le nom du label de Peter Von Poehl, mais c'est aussi l'impression que l'on a en l'écoutant. Car oui ; tôt au tard, ce jeune chanteur-compositeur suédois va percer et prendre une place de choix chez les bons disquaires et dans le cœur du public.

Peter Von Poehl, c'est une musique très finement composée, de très belles mélodies et une voix cristalline. Son premier album, Going to where the tea trees are est un petit bijou de pop folk, dans univers très intimiste. Un album qu'il a composé seul, depuis 2004 et enregistré pour une première partie dans un studio, au sud de la Suède à la campagne, et pour le reste dans son appart' à Berlin.

Son inspiration, Peter nous confie qu'elle lui vient de ses voyages et de son enfance : "Des chœurs, des chorales, peut-être aussi des chansons de Noël suédoises, qui m'ont beaucoup touchées et que je voulais retrouver". Le fruit également de ses nombreuses collaborations avec des artistes aussi éclectiques que Bernard Burgalat, Vincent Delerm, mais aussi Lio et Michel Houellebecq. Aucun ne s'est directement impliqué dans cet album, mais forcément, il a beaucoup appris avec eux. Au final, un premier album, où rien n'a été bâclé, et où Peter Von Poehl a su trouver son style, son univers propre.

"Dès 2004, l'album est devenu pour moi une étape essentielle, j'ai vite compris que je n'avais pas le choix, c'était ça que je voulais faire et je devais le faire. Je ne croyais pas que ce serait si difficile, tant au niveau de la création que de sa production."
Il y a quatre ans, il avait déjà fait une première tentative. "J'avais déjà composé un premier disque qui n'est jamais sorti. Je l'ai écrit et même enregistré." Une aventure restée sans suite.

Sur la génèse de ce premier "vrai" album, beaucoup de voyages en Europe, de rencontres, de petites salles, de bars... Et quelques galères aussi : "Au départ, un label anglais devait s'occuper de mon disque. Il devait sortir dans toute l'Europe sauf en France." Entre temps, Radio Nova est passé par là, un coup de foudre, une forte programmation sur l'antenne et "The Story of the impossible" -le titre qui passe actuellement sur les radios- se fait découvrir. "A l'époque, je n'étais toujours pas d'accord avec cette maison de disque anglaise. Et donc finalement je me suis lancé seul en France, avec le label "Tôt ou tard". Du coup, Peter choisit d'auto-produire son album : "Un choix plus difficile , mais qui m'a permis de faire ce que je voulais, sans contraintes."

Aujourd'hui, l'artiste part à la conquête de l'Europe, le disque vient de sortir chez lui, en Suède. "Les premiers échos sont positifs, je suis très content", mais c'est avec la France que Peter a pour le moment le plus de succès et aussi d'affinités : "Tous les musiciens jazz et de nombreux écrivains américains y sont venu. Il y a là, un héritage culturel hyper chouette."
Un deuxième album ? pourquoi pas… "Je commence à y réfléchir. Désormais la machine est lancée et je ne veux pas que cela s'arrête !"

Le nouvel album de Peter Von Poelh, May Day (Tôt ou tard) est sorti le 16 mars 2009. L'artiste dit modestement à propos du nouvel opus : "J'ai donné beaucoup de concerts en solo, notamment en Grande-Bretagne, où il n'est pas toujours facile de se faire entendre... Du coup, j'ai sans doute mis davantage d'intensité dans mes nouvelles chansons. J'avais envie de sentir qu'il y avait quelqu'un à l'autre bout, quelqu'un qui écoutait. Ça n'était pas du tout mon souci à l'époque de mon premier disque." Vivement le prochain album...

Parliament, son dernier clip 

The Story of the impossible, le clip

Le site officiel
www.petervonpoehl.com

Reportage : Jean-Baptiste Fontana
le 1er juin 2007 au Poste à Galène (Marseille)

Connectez-vous pour voir vos amis qui sont fans.
commenter
Mon commentaire
Pseudo
Ville
Email
(non diffusé)
Anti-spam merci de recopier ces caractères
Publié le 01/01/70