chargement en cours

Neige de culture et nouveaux télésièges: les stations des Alpes du Sud présentent leur nouveauté pour cette saison

A quelques jours de l'ouverture de la saison, les stations font le point sur les investissements réalisés pour améliorer les conditions de ski: des télésièges plus rapides, davantage de neige de culture et des innovations sur les pistes.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 16/11/2018
Neige de culture et nouveaux télésièges: les stations des Alpes du Sud présentent leur nouveauté pour cette saison

Un télésiège nouvelle génération pour Les Orres

Le télésiège Pic Vert est remplacé cet hiver par un nouvel appareil 6 places débrayable. C’est un équipement dernier cri qui possède de nombreux atouts: panneaux solaires sur le toit, verrouillage automatique des garde-corps, fonctionnement silencieux ou encore le chauffage de la gare de départ à partir de la chaleur du moteur. Autre atout, le nombre de pylônes a été réduit sur les 1432 mètre du parcours. Il faut désormais quatre minutes pour atteindre le sommet.

Son budget a été de 8 millions d’euros.

Davantage de neige de culture à Vars et Praloup

Aujourd’hui, avec la neige de culture, il faut 8 à 10 jours pour couvrir le domaine skiable à Vars.

Désormais, 90% du domaine est équipé de neige de culture.

Pour cela, la station a investi 1,3 millions d’euros dans son réseau d’enneigement. Les secteurs de la piste de la corniche inférieure, de la Mourée et de Crévoux sont concernés par ces aménagements.

A Praloup, la capacité des équipements de neige de culture est doublée cet hiver. La station des Alpes de Haute Provence a investi elle 1,6 millions d’euros qui « permettront d'enneiger en neige de culture plus de 54% du domaine skiable en moins de 100 heures alors que plusieurs semaines étaient nécessaires jusqu'alors. »

Autre nouveauté pour cette saison à Praloup: un compteur  sur le stade de slalom. Des capteurs et caméras vont chronométrer automatiquement et gratuitement le temps de passage des skieurs. « A l'issue du passage, chaque skieur pourra récupérer son temps et la vidéo de sa descente sur son smartphone. » promet la station.

Serre Chevalier : la liaison avec Monêtier facilitée par un nouveau télésiège

Objectif affiché de la station: fluidifier le parcours en montagne. Et à Serre Chevalier, une station qui agglomère plusieurs villages, les liaisons sont donc un point essentiel au risque de créer des embouteillages de skieurs.

Cet hiver, la station a investi 10 millions d’euro pour installer un nouveau télésiège débrayable 6 places « Côte Chevalier ». Situé dans le secteur de Villeneuve, il permet donc une liaison plus facile entre Monêtier et le reste du domaine skiable.

Des nouveaux télésièges à Pelvoux et Puy Saint Vincent

Dans le Pays des Ecrins, de nouveaux équipements sont inaugurés cet hiver : A Pelvoux, le téléski de la Crête est remplacé par un télésiège 4 places débrayable.

A Puy Saint Vincent, c’est dans le secteur de la Crête des Bans qu’un nouveau télésiège 6 places débrayable a été installé. Il va permettre de transporter jusqu’à 2835 skieurs par heure.

A Orcières, on se baigne au milieu de la forêt

En journée ou en soirée, il est désormais possible de faire comme les trappeurs à Orcières: Trois bains nordiques privatifs lovés sont installés au cœur de la forêt. Ils sont chauffés au feu de bois.

« Un moment de détente unique au cœur d’une nature sauvage. En amoureux ou entre amis, on se glisse dans un bain chaud et on apprécie l’atmosphère intimiste et insolite. »

Il paraîtrait que les trappeurs apprécieraient particulièrement les bains nocturnes sous les étoiles. En tout cas, dès cet hiver, il sera possible d’en profiter sur la base de loisirs d’Orcières.

Service de bar & restauration attenant aux bains - 06 22 09 06 46 www.lesbainsdutrappeur.fr