chargement en cours

Les plages de la presqu'île de St Tropez et de Porquerolles sont interdites au public, le point sur la pollution

Conséquence de la pollution aux galettes de pétrole, les plages des neuf communes varoises touchées sont interdites au public au moins jusqu'à la fin du weekend. Les opérations de nettoyage des hydrocarbures sont en cours.

Publié par Jean-Baptiste Fontana le 20/10/2018
Les plages de la presqu'île de St Tropez et de Porquerolles sont interdites, le point sur la pollution

Du grand soleil, des températures douces, le début des vacances scolaires... mais interdiction de se balader sur les plages dans les secteurs touchés par la pollution aux hydrocarbures. Le sentier du littoral du Cap Taillat et Lardier est lui aussi interdit au public.

Neuf communes sont désormais touchées et chaque municipalité a pris des arrêtés interdisant l'accès aux plages ainsi que la baignade.

Seule la plage du centre de Sainte-Maxime est désormais entièrement nettoyée. Le public peut à nouveau y accéder, mais la baignade y est toujours interdite.

Plus de 150 personnes mobilisées pour nettoyer les plages

Les opérations de dépollution engagées jeudi matin progressent cependant à un rythme soutenu. Elles vont faire désormais appel à des bénévoles. Huit plages sont désormais nettoyées des galettes de pétrole: La Croisette (Sainte Maxime), Port Grimaud Sud, Port Grimaud Nord, Saint-Pons-les-Murs (Grimaud) et les 4 plages souillées de Gassin.

Ce vendredi 19 octobre en fin de journée, le bilan fourni par la préfecture est le suivant:
- à Ste-Maxime, 1400 mètres de linéaire ont été traités.
- à St-Tropez, 2000 mètres de linéaire ont été traités.
- à Ramatuelle, 4500 mètres de linéaire ont été traités.
- à Gassin, 3200 mètres de linéraire ont été traités.

En fonction des décisions municipales et sous réserve de ne plus voir de nouvelles arrivées de pétrole, elles pourraient éventuellement rouvrir au public d'ici la fin du weekend.

La crainte de l'arrivée de nouvelles boulettes de pétrole

Car la question de l'arrivée de nouvelles nappes de pétrole reste en suspens. On a appris par la Préfecture du Var ce vendredi soir que le Cap Bénat était à son tour touché. Ce serait le secteur des plages du Pradet, à la pointe est du Cap Benat au niveau du domaine qui serait souillé.

Le secteur du Parc National de Port-Cros semble en effet subir les derniers assauts de la pollution ces dernières heures. Ce sont désormais quatre plages qui sont touchées sur l'île de Porquerolles. A Port-Cros, l'îlot Bagaud, au coeur de la réserve intégrale est lui aussi désormais pollué.

Les 26 plages et secteurs souillés par le pétrole

Bilan fourni le vendredi 19 octobre 2018 par la Préfecture du Var.

Sainte-Maxime,
plages de la Nartelle, La Madrague, Les Oursins, La Croisette et Les Sardinaux
Saint-Tropez,
plages de La Moutte, Ponche, Les Salins et des Canebiers
Ramatuelle,
plages du Tahiti, Pampelonne et de l’Escalet (linéaire de rochers et Cap Lardier)
La Croix-Valmer,
sur le linéaire entre le Cap Taillat et le Cap Lardier
Hyères,
sur l’île de Porquerolles: plages de La Courtade, Notre-Dame, Alycastre et Pointe Prime.
Ainsi que l'îlot Magaud à Port-Cros.
Grimaud,
plages de Port Grimaud Sud, Port Grimaud Nord, Saint-Pons-les-Murs, plage du Gros
Pin et son anse attenante
Cogolin,
plage des Marines de Cogolin
Gassin,
plages de la Bouillabaisse, Moune, Malleribes et Loriot.
Bormes,
plages du Pradet au Cap Bénat.