chargement en cours

Sulki et Sulku ont des conversations intelligentes

Publié par Sylvie B le 23/07/2018
Sulki et Sulku ont des conversations intelligentes

Dans un décor à géométrie variable et lumière de rêve, Jean-Michel Ribes retrouve un tandem de personnages surréalistes et burlesques. Une pièce à voir au Théâtre d'Antibes, les 29 et 30 novembre.

 Oeuvres d’art vivantes, Sulki et Sulku sont descendus de leur piédestal pour poursuivre leur conversation en public. Comme des enfants désobéissants et affranchis de bien des dogmes, ils discutent et se disputent à bâtons rompus, en toute liberté. Enfants de Dubillard, Topor et Ionesco, ces deux là appartiennent surtout à eux-mêmes. Ils n’ont pas de certitude et c’est toute leur force, ils résistent à la banalité du discours ambiant, aux figures imposées du beau et du bien-pensé. Ils ont la liberté des dandys d’autrefois, figures à la fois tendres et insolentes, indispensables comme des bouées de sauvetage. 

- AvecRomain Cottard, Damien Zanoly.

+ d'infos : anthea-antibes.fr