chargement en cours

Claude Camous raconte L'homme qui faillit renverser Napoleon : le General Malet

Le 27/09/2018 - Marseille - - prévisions 20 °
Publié par claude camous le 25/03/2018 - Modifié le 24/04/18 16:47
Claude Camous raconte Arthur Rimbaud, Marseille, le dernier voyage

Avec quelques fidèles exaltés, l'obscur général Malet faillit mettre à bas l'immense construction impériale. Il monta une gigantesque supercherie faisant croire aux plus hautes personnalités du régime, notamment le ministre de la Police Savary, que Napoléon qui se trouvait alors en Russie, était mort devant Moscou ...

Jeudi 27 Septembre 2018à 17 H. Claude Camous raconte :

L’homme qui faillit renverser Napoléon : l’extravagant Général Malet

Cité des Associations - Salle Artémis (rez-de-chaussée)

93 La Canebière - 13001 - Marseille - 04 91 55 39 50.

Présenté et préparé avec le concours de Pierre-Marie Jonquière - 06 83 77 81 63.

Participation : 5 euros - Réduite 3 euros(Carte Fidélité et Associations diffusant nos informations)

 

Avec quelques fidèles exaltés, l’obscur général Malet faillit mettre à bas l’immense construction impériale. Il monta une gigantesque supercherie faisant croire aux plus hautes personnalités du régime, notamment le ministre de la Police Savary, que Napoléon qui se trouvait alors en Russie, était mort devant Moscou. Et le plus incroyable, c’est qu’il fut sur le point de réussir...

 

Avec forces détails savoureux, Claude Camous nous raconte cette histoire rocambolesque qui se déroula dans un contexte historique dramatique.

Au delà du héros malheureux de cette entreprise invraisemblable, de nombreux personnages singuliers et cocasses apparaissent dans ce récit. Presque tous s’étonneront ensuite du rôle qu’ils jouèrent souvent à leur corps défendant ou quelquefois sans même s’en apercevoir : Savary, dans celui du dindon de la farce, les trop crédules généraux La Horie et Guidal, le naïf préfet Frochot, le bonasse commandant Soulier, les excités Broutreux et Rateau, sans oublier les femmes amoureuses et candides toujours présentes dans tous les mélodrames comme dans les comédies de boulevard.

Dans toute cette affaire, ce qui sans doute agaça le plus Napoléon et provoqua sa colère à son retour, ce n’est pas tellement qu’on l’avait cru mort, mais plutôt que personne n’avait pensé alors à son fils.

« Vous me croyiez mort, dites-vous; je n’ai rien à dire à cela. Mais le roi de Rome ! Vos serments ! Vos doctrines ! Vous me faites frémir pour l’avenir ».

agenda
jeudi 27 septembre 2018
17h
Tarif
5€ / 3€ reduit
Connectez-vous pour voir vos amis qui veulent y aller.
Je veux y aller !
Cité des Associations - Salle Artémis (rez-de-chaussée) 93 La Canebière - 13001 - Marseille - 04 91 55 39 50. Présenté et préparé avec le concours de Pierre-Marie Jonquière - 06 83 77 81 63. Participation : 5 euros - Réduite 3 euros (Carte Fidélité et Associations diffusant nos informations) https://sites.google.com/site/claudecamous/