chargement en cours

Claude Camous raconte : 1938 : Flammes sur la Canebiere au temps de Vincent Scotto

Le 25/10/2018 - Marseille - La Cité des associations
Terminé
Publié par claude camous le 21/06/2015 - Modifié le 18/10/18 14:51
Claude Camous raconte : 1938 : Flammes sur la Canebiere au temps de Vincent Scotto

Contrairement à ce que l'on a parfois essayé de nous faire croire, les Marseillais dans les années 1930, n'étaient pas moroses et désespérés. Bien au contraire, ils étaient heureux de vivre et s'amusaient beaucoup au rythme des opérettes marseillaises de Vincent Scotto, même si des événements sombres et dramatiques se produisaient dont on essaya de leur faire porter la responsabilité.

Jeudi 25 Octobre 2018à 17 H. Claude Camous raconte :

1938 : Flammes sur la Canebière au temps de Vincent Scotto

L’incendie des Nouvelles Galeries
Le livre de Claude Camous "Marseille des années 30" sera offert aux 80 premiers  spectateurs.Cité des Associations - Salle Artémis (rez-de-chaussée)

93 La Canebière - 13001 - Marseille - 04 91 55 39 50.

Présenté et préparé avec le concours de Pierre-Marie Jonquière - 06 83 77 81 63.

Participation : 7 euros - Réduite 5 euros(Carte Fidélité et Associations diffusant nos informations)

 

Contrairement à ce que l’on a parfois essayé de nous faire croire, les Marseillais dans les années 1930, n’étaient pas moroses et désespérés. Bien au contraire, ils étaient heureux de vivre et s’amusaient beaucoup au rythme des opérettes marseillaises de Vincent Scotto, même si des événements sombres et dramatiques se produisaient dont on essaya de leur faire porter la responsabilité.

 

Claude Camous et Pierre-Marie Jonquière nous font revivre cette période exaltante, à la fois joyeuse, débridée et tragique, à travers un récit sans concession de l’incendie des Nouvelles Galeries qui endeuilla la ville en 1938, un récit illustré par des photos du drame et ponctué par quelques extraits significatifs des opérettes de Vincent Scotto, des Gangsters du Château d’If à la fameuse Valse du Racati. Chansons et lamentations, rires et larmes, tout s’enchevêtre au cours de ces années singulières qui s’achèvent tragiquement avec le second conflit mondial et l’occupation de la France.