Ajoutez cet événement dans vos favoris
Connexion
Inscription
Mon actu
Connectez-vous pour afficher vos événements et lieux favoris ainsi que vos messages.

Jack Johnson, rencontre avec le surfeur musicien

Publié par Patricia Noun le 11/05/2011
Jack Johnson, rencontre avec le surfeur musicien

Jack Johnson allie ses deux passions dans la vie: le surf et la musique.Et cela se ressent dans son univers musical. En amont du concert aux Voix du Gaou le 20 Juillet, nous avons voulu rencontrer celui dont la musique accompagne les soirées d'été de nombres d'entre nous à la rédaction.

Bonjour ! Comme vous le savez nous vous interviewons dans le cadre de votre concert aux Voix du Gaou à Six Fours les Plages le 20 Juillet.

Ah, cool ! Ou êtes vous placé ?

Nous sommes un journal web français basé sur Marseille.

J'y suis allé une fois ! Pas pour la musique mais juste ma femme et moi. En 1997 on a voyagé là-bas, on y est resté deux jours. C'est vraiment très beau ! Je me rappelle surtout d'un marchand de rue qui avait un singe et qui faisait de la musique.Jack Johnson

Jack JohnsonVraiment ? Nous nous n'avons encore jamais vu cela à Marseille ! (Rires) ...Alors, nous avons vraiment envie de vous connaître plus avant de vous voir en live. On sait que votre passion pour le surf vous a été donnée par votre père et puis vous vous êtes tourné vers le cinéma et la musique. Et on se demandait... Voyez-vous un lien entre tous ces univers, ou sont-ils juste des choix de parcours différents ?

Je dirais qu'il y a en effet un lien. Le surf a toujours été l'élément le plus important pour moi dans la vie, même aujourd'hui, même si je décide souvent de faire des tournées, quand je suis à la maison la guitare reste au placard quand les vagues sont bonnes. Ca a toujours été un peu comme cela. La musique c'est un hobby, et ça a été un hobby très pratique car quand je suis allée à l'université en Californie les vagues n'étaient pas toujours bonnes donc j'ai commencé à jouer encore plus de guitare. Et je trouvais mon équilibre.Jack Johnson

Le surf, c'est un sport dans lequel les meilleurs moments sont quand c'est juste toi et un ou deux amis, et tu vas surfer. C'est quelque chose d'interne et personnel. La musique, du moins celle que je joue est très sociale, mes chansons sont faites pour être partagées et ce qui est agréable c'est de jouer mes musiques entouré de gens. En fait avec le surf j'évite la foule et avec la musique je l'invite, et c'est plutôt sympa.

Ah et pour les films, c'était super de pouvoir faire quelque chose d'artistique mais aussi d'apprendre quelque chose qui pourrait me faire vivre. Avant que je sache que je veuille vivre de la musique, j'ai appris à manier la caméra et donc je faisais des films de surf avec mes amis pour m'amuser mais faire des films me paraissait vraiment comme du travail, et avec la musique je n'ai jamais ressenti ça. Donc oui mes deux passions sont connectées, elles m'offrent un équilibre.

Donc vous surfez toujours ! Pensez vous que vous allez surfer sur les vagues des côtes du Gaou ?johnson

J'espère oui ! S'il y a assez de vagues. En 1997 j'ai surfé un peu là-bas.

Mais les vagues ne doivent pas être les mêmes qu'à Hawaii !

(Rires) Non c'est sur c'est différent. Ce sont d'autres vagues mais c'est quand même super. J'aurais mes enfants avec moi donc on s'amusera sur les petites vagues, c'est cool pour eux !

Donc vos enfants surfent aussi, comme votre père vous l'a appris. Est-ce que vous voulez transmettre cette passion de génération en génération ?

Oui je me rappelle être enfant et voir mon père surfer et nous on rêvait d'être comme lui. Je le revois avec mes enfants, du moins avec le plus grand. Ils adorent l'eau, le surf, c'est naturel.

Et à propos de votre autre passion donc la musique, on entend beaucoup de qualificatifs tels que musique tranquille, relax, rock; je vous ai même entendu dire que c'était de la musique de barbecue en 2010 ! Si vous deviez finalement choisir, vous choisiriez quoi ? johnson

C'est dur en fait de qualifier sa musique! Mais oui j'ai entendu et dit pleins de trucs ! En fait c'est dur car ça limite musicalement d'avoir un style. Mais j'imagine que c'est principalement du folk, de la basse acoustique. Je sens que je fais partie de la tradition des groupes comme James Taylor, Van Morrisson... ce genre de groupes qui sont dans la folk mais ou le groupe y ajoute ses expressions. Le bassiste aime beaucoup le reggae, le pianiste lui aime ajouter de la vie, il est plus extraverti et le batteur aime la musique latino donc il y ajoute aussi sa touche brésilienne. Le groupe se mélange en fait pour faire du groupe un groupe funky folk ou quelque chose comme ça.

Et on sait que vous êtes influencé par Ben Harper, c'est votre ami et celui qui a aidé à la production de votre premier album mais ce qu'on ne sait pas c'est comment ça s'est passé ! Comment a-t-il découvert votre musique et comment s'est passé votre rencontre ?

J'ai eu une de ces chances rares...J'aimais déjà cet artiste et ce même avant de le connaître et c'était probablement ma plus grand influence musicale.

En fait son manager c'est un surfeur. Il a aimé le premier film de surf que j'ai fait Thicker than water et dans le monde du surf mon film était bien connu. Il était rétro, tourné sur des 16 mms et se rapprochait des films de surf classiques alors que dans les années 90 on se détachait déjà de ça. En tout cas donc fin 90 son manager et producteur Jean-Pierre Plunier qui a produit les 3 premiers albums de Ben Harper et qui vient d'une ville du nord de la France.. je me rappelle plus son nom... En tout cas il a entendu parler du film, est venu le regarder et par chance un de mes meilleurs amis Emmett, qui est devenu mon manager, a donné à JP un de mes cd. Jack Johnson

Et je me rends compte combien j'ai été chanceux que Ben Harper lui-même ait écouté mon cd, déjà qu'il ait pris le temps de le faire mais aussi qu'il ait aimé, et assez pour m'aider à enregistrer et m'inviter en tournée... C'est incroyable.... Et chanceux.

Et c'est comme ça qu'il est devenu un bon ami a vous. C'est plus qu'un producteur pour vous.

Oui voilà du coup on est devenu des bons amis. Son producteur JP Plunier a produit l'album et puis Ben est arrivé a joué dessus et nous a aidé... Et puis quand on est tous allé en tournée c'était une belle histoire d'amitié parce que pour moi ces gens sont des musiciens qui sont surfer en deuxième plan et moi je suis surfeur avant d'être musicien et... On avait une parfaite harmonie. Ils m'aidaient sur la tournée et quand on avait une journée de repos en Australie par exemple, j'appelais des amis et on allait surfer.On avait beaucoup à s'apprendre mutuellement, dans ces mondes qu'on aimait.

Vous avez travaillé avec Black Eyed Peas, qui ont remixé votre chanson Gone. Comment arrive t on à travailler avec des gens aux univers aussi différents ? Car en plus vous ne l'avez pas intégré dans vos albums.jack johnson

Oui l'original est sur le deuxième album mais la remix n'y est pas. En fait j'étais fan de Black Eyes Peas même au temps ou Fergie n'y était pas encore. Will ma invité à son studio, on a passé la journée ensemble, et cela bien avant qu'ils deviennent très connus, 2 ans environ. Donc on a enregistré cette chanson, et puis un jour il m'a appelé et a juste demandé s'ils pouvaient l'utiliser pour leur album. Donc ils l'ont juste utilisé. Mais je ne l'ai pas mis sur la mienne. J'aime écouter des remix mais..

Oui sur votre album ca ferait bizarre !

(Rires) Oui !

J'allais finir l'interview en vous disant que vos chansons étaient calmes, positives, et vous demander si cela était car vous étiez comme ça dans la vie ou si la musique vous apportait cela, mais je crois que je n'ai plus besoin de poser la question ! jack johnson

Merci ! (Rires) Quand je vais raccrocher je vais aller crier dans le bureau ! Non je rigole. Oui je suis assez tranquille. C'est même exagéré défois je pense, c'est une image de moi qui me colle à la peau mais en tout cas ma musique est enregistrée dans mon garage, il n'y a personne de Hollywood dans le coin. Ce sont mes choix donc quoique l'album dégage c'est la représentation de ma personnalité.

D'accord, nous serons donc à Six Fours pour vous voir en concert!

Oui ce serait chouette ! Et peut-être qu'on ira surfer !

Jack Johnson, en concert le 20 juillet dans le cadre des Voix du Gaou
>
Les Voix du Gaou

Crédits photos: Emmett Malloy
Propos recueillis par Patricia Noun

commenter
Mon commentaire
Pseudo
Ville
Email
(non diffusé)
Anti-spam merci de recopier ces caractères
Publié le 11/05/11